Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

BOULES PUANTES


AFFAIRE FILLON N°1

 

pdg_01.png

ATTENTION ! Ne pas confondre « campagne hivernale » et « campagne électorale » :

la première est un lieu bucolique propice aux ballades champêtres sous le soleil givré d’hiver ❄️.

la seconde est un bourbier puant dans lequel s’enlise quiconque assez givré pour tenter de sortir vainqueur des urnes Incertain.

 

 

 
François Fillon découvre brutalement ce qu’a enduré Nicolas Sarkozy pendant des années interminables de calomnies, de dénigrement et d’acharnement médiatiques. Le Canard Enchaîné jette l’opprobre sur son épouse, Pénélope, embauchée à ses côtés comme assistante parlementaire soi-disant « fictive ». C’est violent, abject et non étayé de preuves - comme toujours. C’est surtout efficace : quelle que soit la vérité, quelle que soit la réalité des compétences et des missions de Madame Fillon, la voilà salie. Et lui avec. Irréversiblement. Car la boue est bien la seule chose qui laisse des traces dans la mémoire humaine, aussi prompte à oublier les faits qu’à retenir la rumeur.
 
penelope-fillon-a-epouse-francois-fillon-en-1980-dans-la-sarthe-et-au-pays-de-galle_5748329.jpg
 
À trois mois des élections présidentielles, la ficelle est grosse et la méthode est grossière. Employer son épouse n’est ni illégal ni amoral. Tant qu’il n’est pas prouvé que l’emploi est fictif. De même qu’être mis en examen ne prouve ni l’illégalité ni l’amoralité des actes reprochés au prévenu, présumé innocent.
Voilà qui donne donc l’occasion à monsieur Fillon de méditer sur le fait que si on n’imagine pas le Général de Gaulle mis en examen, on ne l’imagine pas plus faire bénéficier Yvonne d’un emploi rémunéré par la République Langue tirée. Mais les temps changent : aujourd'hui on peut faire l'expérience de l'un et de l'autre tout en étant parfaitement honnête. Et constater qu'on apprend davantage en recevant les coups qu’en les donnant.
 
Laurence MW
 
Carla Bruni-Sarkozy, femme de président et femme libre, ne démentira pas ... Clin d'œil 


25/01/2017
24 Poster un commentaire

LE FUMIER EST (AUSSI) UN ENGRAIS

«  Un coeur noble ne peut soupçonner en autrui, la bassesse et la malice qu’il ne sent point en lui » Jean RACINE (Esther)

 

 

Nicolas Sarkozy s’est trompé sur Buisson !? La belle affaire ! Quel est le président qui n’a pas fait de mauvais choix de conseillers, attirés par le pouvoir comme le sont les mouches bleues par le fumier Bouche cousue !? 

Qui n’a jamais été trompé par ces petits valets louvoyeurs qui encensent le maître pour masquer leur puanteur ? Qui n’a jamais été trahi par un proche, un ami, un frère, un conjoint ??? Peut-être que les donneurs de leçons d’aujourd’hui devraient se retourner sur leurs déconvenues d’hier ou s’inquiéter de leurs déboires futurs ...
 
Toujours est-il qu’une fois de plus, la médiasphère se trompe, elle, de sujet. La sagesse, ici, voudrait que l’on commente les méthodes de Monsieur Buisson, l’ampleur de son abjection, les mécanismes de l’humain quand il plonge dans les bas-fonds. Mais si les médias étaient sages, 1/ cela se saurait et 2/ ils ne feraient pas recette. Donc ils s’intéressent plus à la merde qu’à la mouche.
Car le soi-disant «essai» de ce personnage répugnant, qui n’a pas hésité à enregistrer le président à son insu, est un réalité une production nauséabonde, un déversoir de saloperies sans intérêt, de ragots infâmes, de bassesse affichée sans scrupule ! En même temps, pourquoi ce Monsieur Buisson aurait des scrupules à écrire ce que d’autres n’ont pas de scrupules à lire ou à publier
 
Au final, rien de nouveau sous le soleil. L’ampleur de l'anti-sarkozysme est proportionnelle au talent de Nicolas Sarkozy. Et la diffamation reste ce qu’il y a de plus efficace pour vendre, la médiocrité ce qu’il y a de plus répandu dans la grande communauté des hommes, la jalousie ce qu’il faut combattre sans relâche si l’on veut espérer, un jour, élever les débats et les esprits.
 
En outre, ne jamais oublier que le fumier est un engrais naturel qui fait pousser les fleurs : le sarkozysme prospère aussi grâce à ce tas de fumier(s) Langue tirée qui l’alimente en continu Rigolant.
 
LMW
 
Vous pouvez vous révolter ICI ou bien ICI ou bien  Sourire
NICOLAS SARKOZY, AVEC LUI OU SANS NOUS 
 
sarko_primaire.jpg

 


28/09/2016
52 Poster un commentaire

LES MOTS INSUPPORTABLES DE N. SARKOZY

GRAND-GUIGNOLESQUE

Manuel VALLS dénonce les « mots insupportables » de Nicolas Sarkozycontre Madame Vallaud-Belkacem !

 

vallsautoritarisme.jpg

 

Diantre ! Qu’a bien pu dire l’ancien président ? On frémit en parcourant fébrilement son discours d’hier soir, aux Pavillons-sous-Bois, sceptique néanmoins car ne trouvant aucune parole à ce point violente que le premier ministre en fût courroucé. Certes, Manuel Valls a le courroux facile. Il entretient un état de colère permanent, plus ou moins larvé, qu’il convoque avec une stupéfiante capacité à déclencher un esclandre en moins de trente secondes !

Bref ! On découvre enfin ces « mots insupportables » de Nicolas Sarkozy que je vous livre intégralement:« Dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira est en passe d'être dépassée par Najat Vallaud-Belkacem » Le président a même ajouté Rigolant : « La réforme lancée par la ministre de l'Éducation nationale est désastreuse, peut-être irréversible, pour notre République » ... Langue tirée 

C’est abominable. Je vous sens affreusement déçu. Quoi ? C’est ça ? Juste ça ? Force est de constater que oui. Désolée, Nicolas Sarkozy n’a, en fait, rien dit d’insupportable. Et c’est précisément ce qui insupporte Monsieur Valls. Il aurait bien aimé que l'ancien président dérapât, détournât l’attention sur lui, fît le buzz pour qu’on oublie la réforme de Najat ne serait-ce que cinq minutes ... Raté. Pas grave, le socialiste a de la ressource, quand la réalité ne lui convient pas , il la déforme, c’est un des principes de base de l’idéologie marxiste.

Enfin, en attendant, je vous ai survendu de l’ « insupportable » et vous en êtes pour vos frais, pensez-vous ...

LES MOTS INSUPPORTABLES DE NICOLAS SARKOZY

Eh bien , non, pas du tout. Surprise ! Les « mots insupportables » de Nicolas Sarkozy existent bel et bien, je les ai retrouvés. À la seule nuance qu’il n’en est pas l’émetteur mais le destinataire. Parce que la gauche, quand elle parle du président Sarkozy, elle ne fait pas dans la dentelle, elle, elle y va à grands coups de « mots insupportables ». 

Jugez plutôt :

Le 4 janvier 2012, Le Parisien révélait que François Hollande, lors d’un déjeuner la veille avec la presse, avait qualifié le chef de l’État de «sale mec».

Martine Aubry, avant lui, l’avait comparé à l’ «escroc» Bernard Madoff.

En vrac, dans les médias de gauche, nous n’aurons eu que l’embarras du choix des mots qualifiant Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012, comme  «délinquant constitutionnel» , «voyou de la République» , «fou»  pour ne citer que les plus « insupportables » ...

 

Finalement, Monsieur Valls a bien fait de dénoncer les « mots insupportables » de Nicolas Sarkozy : il nous a permis cette petite étude comparative, au terme de laquelle on peut proclamer que les socialistes, non seulement détiennent le trophée de la mauvaise foi caractérisée, mais encore sont les grands champions de la goujaterie la plus « insupportable »  qui soit, celle qui s’ignore, celle qui trompe et se trompe, celle qui s’autorise à insulter les « mauvais » puisque que la gauche est le Bien incarné. Insupportable Rigolant.

 LMW 


12/05/2015
9 Poster un commentaire

L’ANTI-SARKOZYSME POURRIT PAR LA TÊTE

Toutes les «affaires Sarkozy» font pschitt les unes après les autres ...

La dernière en date étant celle des pénalités de campagne UMP, pour laquelle Nicolas Sarkozy​, placé sous statut de simple témoin assisté, va encore bénéficier d’un non-lieu.

... Alors surgissent des caniveaux des rumeurs plus puantes encore.

Car l’anti-sarkozysme est aussi résistant que les miasmes. L’anti-sarkozysme pue. Faute d’affaires, il invente des ragots lancés comme des morceaux de barbaque avariée à l’opinion qui en est friande. La dernière rumeur en date est abjecte, une soi-disant comparaison de François Bayrou avec le virus du SIDA. Non seulement elle atteint à l’honneur du président, mais aussi à l’intégrité de tous les malades et de tous ceux qui ont perdu un proche emporté par cette maladie. On touche ici aux tréfonds de la bassesse humaine, enfin, quand je dis humaine ...

 

XVMad2b90c6-dd6b-11e4-b0e9-4e73a2a60a7c.jpg

 

Maxime Tandonnet, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur et à l’Élysée, a réagi sur son blog à cette attaque qu’il qualifie de «dégueulasse» et «inconcevable» . Je vous reproduis intégralement son texte ici :

 

Une attaque bien dégueulasse
Publié le 8 avril 2015 par maximetandonnet
L’antisarkozysme de la pire espèce est de retour. Un bel esprit bien intentionné a lâché la rumeur selon laquelle Sarkozy aurait comparé Bayrou au « SIDA ». Le bruit a été lancé par un journal, il circule désormais partout sur les réseaux sociaux, Facebook, twitter, etc. Je connais un peu Sarkozy, et même assez bien, pour l’avoir vu fonctionner et entendu causer, abondamment, pendant 7 ans, de réunion en réunion, de voyage en voyage. Je certifie, je promets sur mon honneur que Sarkozy est viscéralement incapable de plaisanter sur un sujet comme le SIDA et de l’accoler à l’image d’un adversaire politique. Sarkozy peut blaguer sur beaucoup de choses, mais pas sur la maladie, la souffrance, la mort. C’est inconcevable pour qui l’a fréquenté. Je vous en donne ma parole d’honneur. Le procès qui lui est fait est tout simplement immonde. On a parfaitement le droit de critiquer son style, ses idées, sa politique, le principe de son retour. Mais il est scandaleux d’utiliser de tels procédés pour nuire à son image.
Maxime TANDONNET

 

Un proverbe chinois, attribué à Mao Ze Dong, dit que «le poisson pourrit toujours par la tête». Nul doute que pour imaginer de telles saloperies, la tête anti-sarkozyste soit en voie de décomposition avancée ... Nicolas Sarkozy, lui, pendant ce temps, recompose la droite et impose sa légitimité. Rien dans ces petitesses ne l’indispose, à part l’odeur, peut-être ... 

 

LMW

 


10/04/2015
6 Poster un commentaire

LES JALOUX DE LA RÉPUBLIQUE

L'INFO QUI TUE

« Si la jalousie, l'envie et la haine pouvaient être éliminés de l'univers, le socialisme disparaîtrait le même jour. »

 

02.jpg

 

  1. Nicolas SARKOZY a donné une conférence à Abou Dhabi lundi 2 février. 
  2. Il a présidé le bureau politique de l'UMP mardi 3 février.

ET ALORS ? me demanderez-vous, un rien dubitatif devant cette non-information.

Eh bien alors ces deux faits corrélés agitent la médiasphère depuis une semaine ! Et quand je dis "agite", je parle de soubresauts violents, de suffocations insoutenables, de spasmes grimaçants, de convulsions aussi spectaculaires que contagieuses chez les journalistes frappés massivement par le Mal. Si, si, je vous assure, ce n'est pas une blague.

 

BEN POURQUOI ? vous empressez-vous de poursuivre, plus dubitatif que jamais.

C'est là que ça se complique un peu. Il existe deux façons de répondre à cette question lancinante. Le mieux, c'est que je vous laisse libre de choisir la réponse qui vous convient, parce que la liberté se fait de plus en plus rare sous nos latitudes, alors quand on peut en saisir quelques bribes ...

Profitez-en, la liberté sur ce blog n’est pas taxée Sourire

 

1 - Réponse factuelle

Le candidat de l'UMP aux élections législatives partielles du Doubs a été éliminé au premier tour de scrutin dimanche 1er février. Bien qu'il ait été intronisé par le trio intérimaire Juppé-Fillon-Raffarin à la grande époque désœuvrée de l'UMP, les médias se sont empressés d'attribuer cet échec à son nouveau patron, Nicolas Sarkozy. L'ancien président a sagement gardé le silence sur cet événement mineur, jusqu'à la prise de décision collégiale du parti réuni en bureau politique mardi 3 février. En outre, malgré les divergences inopportunément déclarées d'Alain Juppé et de NKM, il a réussi à préserver l’unité du parti et à faire adouber sa propre option, à savoir la posture ni FN-ni PS. Dans l'intervalle, il a donné une conférence programmée de longue date aux Émirats arabes unis. Une partie du monde qu'il est peut-être judicieux de ne pas négliger par les temps qui courent ...

Ah ! j'oubliais, détail d'importance, Nicolas Sarkozy travaille. Beaucoup. Autant à la direction de l'UMP qu'il remet en ordre de marche, bénévolement, que dans sa vie professionnelle. Il est avocat, ancien chef d'état de surcroît, et son expertise est très sollicitée, notamment via des conférences internationales. Autre détail -superflu celui-là (quoique ...): il est rémunéré pour son travail. Comme tout le monde.

Vous ne voyez toujours pas de raisons pour déclencher la machine à broyer médiatique ? Lisez la réponse 2. 

 

2 - Réponse réelle

Nicolas Sarkozy est responsable de tout. Enfin! Quand c'est mal. Enfin! Pour la gauche et ses porte-paroles, les médias. Tout est sa faute. Point final.

D'abord, il y a les «affaires Sarkozy» : pour ne citer que les plus crédiblesRigolant, Nicolas Sarkozy fait pleuvoir, lance la foudre, dresse les pigeons, lâche les mouches, fait convulser la presse

Ensuite, Nicolas Sarkozy «fait des affaires» : plein de trucs différents et en plus, simultanément, chapeau l’artiste ! Par exemple, il gère son parti la veille du bureau politique tout en se déplaçant à l’étranger pour donner une conférence, car, chose incroyable, il sait aussi se servir d'un téléphone portable, envoyer des mails, écrire des SMS et respecter son agenda. Il est vraiment phénoménal.

Et puis, Nicolas Sarkozy est riche. Enfin, sa femme est riche. Et puis lui aussi, maintenant, du coup, avec ses conférences. Des conférences qui honorent notre pays, fort heureusement, car elles font oublier le niveau médiocre d'autres conférences présidentielles nettement moins exportables ... Mais ça, c'est pas important en socialie: la médiocrité, c'est pas grave, du moment que tout le monde est médiocre. Pareillement médiocre. Ce qui est grave, en socialie, c'est l'excellence. L'excellence qui distingue, qui individualise, qui élève, qui enrichit. L'excellence qu'on jalouse, qu'on envie, qu'on hait. Parce que, sachez-le, le médiocre jalouse beaucoup. Autant qu’il hait. Mais c’est pas de sa faute, c’est dans ses gènes.

Enfin, voilà ! Excellent, libre et riche, faut quand même pas pousser, il abuse vraiment Nicolas Sarkozy !

Voilà pourquoi la presse s’affole depuis une semaine. Parce que LA JALOUSIE, C’EST ATAVIQUE, C’EST SOCIALISTE.

 

ÉPILOGUE 

 

C’est dans deux ans l’épilogue. Alors soyez patients.

Pendant encore deux ans, le président Sarkozy va être excellent, jalousé et détesté.

Pendant encore deux ans, François Hollande va être médiocre, moqué et protégé.

Pendant encore deux ans, les médias et autres jaloux associés vont tout faire pour détruire l’un et garder l’autre.

Pendant encore deux ans, la MÉDIACRITÉ va régner. 

Ensuite, à vous de jouer ...

 

LMW


06/02/2015
27 Poster un commentaire


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser