Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

LR Le Reniement


THIERRY SOLÈRE

LR - Les Rampants vs Les Résistants

NON, on n'a pas touché le fond de la désillusion politique.Incertain

 

Thierry Solère, le monsieur "primaire" de la droite et du centre, a soutenu avec force cette aberration qui signa le début de la fin de notre famille politique, éliminant son président Nicolas Sarkozy sans état d'âme. Puis il a collé aux basques du vainqueur, à savoir François Fillon, piaffant d'impatience devant la gamelle en attendant qu'elle se remplisse, portant la bonne parole de notre candidat avec un empressement aussi fébrile que suspect. C'est donc avec la même célérité qu'il a pris la tangente, abandonnant Fillon en pleine tourmente, lui plantant dans le dos le couteau d'abord destiné à la gamelle. Bon, à ce stade, on se dit, il va se reposer, le père Solère, ça doit fatiguer un peu, quand même, toute cette hypocrisie, cette lâcheté, cette trahison, non ? Incertain Eh ben, même pas, tiens ! Il est reparti comme en 40, le bougre, tout excité à l'idée de lécher les bottes de Macron, le voilà déjà en train de préparer la désintégration post législative de la droite, pour défaire ce qu'il n'a pas totalement réussi à pulvériser avant la présidentielle !


Il ne restera pas grand chose de LR après ça, mais au moins, Les Rampants auront rejoint Macron, et Les Respectables reconstruiront ...

Nous saurons à quoi nous en tenir.


HOLLANDE C'ÉTAIT RIEN ...
Laurence MW

 

Francois-Fillon-flingue-par-son-ex-porte-parole_exact540x405_l.jpg


06/06/2017
5 Poster un commentaire

BRUNO LE MAIRE

LR - Les Rampants vs Les Résistants 

NOUS AVONS CRU, un temps, que LR était une famille. Parce que nous sommes des gens simples, simplement bienveillants, ou tout bonnement optimistes, à moins que naïfs. OK, on va dire naïfs. Incertain
Encore que nous ne fûmes pas les seuls à le croire. Nicolas Sarkozy aussi y a cru. Voyez où ça l'a mené. Demandez-vous pourquoi il a fini par claquer la porte définitivement ... 
Il a bien fait. Car les histoires de famille sont les pires, les plus cruelles, celles qui font le plus souffrir. Et qui finissent mal en général.
Les faux-jetons se sont surpassés depuis 2014, s'évertuant à tuer le Père puis à s'entretuer pour prendre sa place. 

Attardons-nous ici sur Bruno Le Maire. 
Un spécimen tout à fait intéressant car maître ès trahisons.
D'abord proche de De Villepin, il va le trahir pour Sarkozy. Enfin, pour un maroquin chez Sarkozy.
Qu'il espère bien conserver en 2012.
Sarkozy battu, il a vite fait de lui tourner le dos et postule à la présidence de l'UMP en août 2012. Mais n'obtient pas les parrainages. Rebelote en 2014, où malgré le retour du boss, il concourt contre lui pour prendre la direction du parti. Caramba, encore raté ! Rigolant
Qu'à cela ne tienne, Étienne ! Il persiste en candidatant à la primaire de 2016 et remporte une cuisante cinquième place avec 2,4% des voix !!!
Pensez-vous que cela le décourage ?! Que nenni ! Non seulement il reste persuadé qu'il est le meilleur, "trop intelligent" (sic) pour être compris, mais encore est-il le premier à lâcher Fillon dans l'adversité, après avoir été le dernier à le rejoindre ... Enfin, à rejoindre un hypothétique maroquin chez Fillon.
C'est donc tout naturellement qu'il va suivre sa nature et trahir pour Macron. Enfin, pour un maroquin chez Macron Incertain

Mais bon, la trahison, en politique, vous allez me dire que c'est monnaie courante. C'est même monnaie tout court. En effet, mais Le Maire, lui, il fignole, il fait dans la dentelle. Car le meilleur du pire picote comme une cerise aigre sur le gros gâteau du pouvoir et nous révèle qu'à la traîtrise, Bruno a ajouté la préméditation.
Figurez-vous que Bruno Le Maire est un humain comme vous et moi, et contre toute attente, cet être exceptionnel n'est pas né de la rencontre du Soleil et de Vénus, il a une maman de chair et d'os. Une maman à particule, certes. Mais surtout, Viviane Fradin de Belâbre fut directrice de la section primaire du prestigieux lycée catholique du 16e parisien, Saint-Louis de Gonzague dit "Franklin", où enseignait ... Brigitte Macron ! Rigolant
Voili voilou ! C'est ainsi que la boucle est bouclée, et que celui qui exhibe son CV, comme si c'était la Croix de l'Ordre National du Mérite, oublie de préciser qu'il n'en a nullement eu besoin là où un petit arrangement entre ami(e)s aura largement suffi à le propulser dans les arcanes du pouvoir Macronien.
Ah ! J'oubliais ... Bruno a aussi une femme à particule. Ce qui n'est toujours pas un problème. Sauf que Pauline Doussau de Bazignan, présentée depuis vingt ans comme mère au foyer et artiste-peintre, fut rémunérée comme l'assistante parlementaire de Bruno et qu'on ne l'a pas beaucoup vue à l'Assemblée ... L'atmosphère y devenait pesante il est vrai. Tiens, à propos d'atmosphère, Bruno, avec un tel parcours, pourrait postuler pour un rôle au cinoche :
"Immoral, immoral, est-ce que j'ai une gueule d'immoral ?"
- Ben, ouais, mon gars ! Que lui répondrait François Fillon, en mode Louis Jouvet. Sourire

 

RÉSISTEZ EN JUIN OU JAMAIS
Laurence MW

 

2048x1536-fit_emmanuel-macron-bruno-maire-serrant-main-salon-coiffure-paris.jpg


06/06/2017
9 Poster un commentaire

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser