Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

SCOOP DE OUF


HOLLANDE SAISON 2

Le rêve du socialisme, n'est-ce pas de pouvoir faire asseoir l'humanité, monstrueuse d'obésité, dans une niche toute peinte en jaune, comme dans les gares de chemin de fer, et qu'elle soit là à se dandiner sur ses couilles, ivre, béate, les yeux clos, digérant son déjeuner, attendant le dîner et faisant sous elle ?.”
  Gustave Flaubert (À Louise Colet. Croisset, Nuit de jeudi 2-3 mars 1854)

 

 

Alors comme ça, François Hollande, qui durant son mandat n’aura inversé que sa courbe de poids, LuiPrésident, tout auréolé de sa grande sagesse doublée de son immense abnégation, a renoncé à se présenter à sa propre succession en 2017 !? Ce faisant, il a abandonné à l’ennemi les ors de la République, les arcanes du pouvoir et les petits fours à gogo ?

 

Qui peut croire ça ? Rigolant

 

Bien sûr que non, Hollande n’a pas renoncé. Il a au contraire préparé minutieusement son continuum en propulsant Macron sur l’avant-scène de la tragédie électorale. Foutu pour foutu, il lui fallait trouver un moyen de s’incruster dans l'ombre et Hollande a fait d’une pierre deux coups : en léguant son trône à son apprenti, il allait lui refourguer tous les emmerdements incombant au locataire du Palais tout en en conservant l’usufruit.

 

Mais bon sang, c’est bien sûr ...! 

Qui de mieux placé que son ancien secrétaire général à l'Élysée, devenu dans la foulée son ministre de l’Économie, valet fidèle en tout point semblable au maître jusque dans l’application minutieuse de la duplicité, capable de parler pour ne rien dire des heures durant, de n’être ni de droite, ni de gauche, ni du centre et tout en même temps, de détester «les riches» autant que «les pauvres» tout en adorant leur argent ? 

 


 

Mode d’emploi 

 

1/ Mettre Macron sur une rampe de lancement avant qu’il ne quitte le gouvernement

Pas de problème : pendant deux ans, l'ancien ministre de l'Economie a eu recours à tous les moyens et facilités offerts par son ministère, y compris financiers, pour installer sa candidature. Avec l’argent des contribuables, bien évidemment : en huit mois, Macron a dépensé 120 000 euros pour ses seuls déjeuners et dîners en bonne compagnie, soit 80% de l’enveloppe annuelle dévolue aux frais de représentation de tout le ministère de l'Économie Surpris ! 

C6tiDJwW0AE56by.jpg

2/Préparer Macron aux débats du premier tour de la présidentielle

Macron vante son immaturité et son inexpérience politique” parce qu’il n’a pas d’autre choix. Parachuté dans une aventure électorale surdimensionnée pour lui qui n’a jamais été l’édile de quiconque, il doit rendre son langage conforme à la situation : absurde. Si cette méthode bien connue des gourous de tout poil galvanise les foules en délire (sous l’effet de la surprise), elle a l’inconvénient de réveiller le doute des plus éclairés (sous l’effet de la répétition). C’est pourquoi le ministre de la Défense, Jean-Yves-Le Drian - qui s’apprête à soutenir son ancien collègue de l’Economie, le nourrit de fiches sur les affaires de défense” depuis des semaines, aux frais des contribuables, il va sans dire ... de façon à ce qu’au moment attendu des débats télévisés de campagne, Macron ajoute du contenu à ses phrases et affiche une apparente connaissance des dossiers.

 

3/ Consolider la logistique de Macron en éliminant Fillon

Bon, ben ça tout le monde a compris, je pense que ce n’est pas la peine de revenir dessus ...

Si ? Alors aux dernières nouvelles, le PNF, qui a oublié de s’intéresser aux points 1/ et 2/ susmentionnés, a aussi oublié de transmettre un dossier de 23 pages d’arguments aux juges, pourtant essentiel pour la décision de mise en examen de François Fillon ! C’est fou comme Madame Houlette est distraite, alouette ! Langue tirée 

 

 

Et voilà l’travail ! Hollande vient d’inventer la présidence en viager Rigolant. Il loue l’Élysée à Macron pendant cinq ans et nous, on paye le loyer, sous le contrôle de son avocat et intime maître Mignard, qui joue au notaire veillant sur l'héritage. 

 

RÉSISTEZ AVEC FILLON OU CE PAYS EST FOUTU.

Laurence MW

 

C69dqMQXEAA-n3J.jpg-large.jpeg


16/03/2017
9 Poster un commentaire

SARKO MET LE TURBO

« L’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera »

Nicolas Sarkozy, 29 mars 2015

nicolas-sarkozy-24_752780.jpg

Au lendemain du second tour des départementales, Nicolas Sarkozy a changé de braquet. Mode ascension. 

Le président a annoncé aux membres du bureau politique lundi soir que :

  • Les réunions se feraient désormais toutes les semaines et non plus tous les quinze jours.
  • Dans les quinze jours, les conditions d'organisation de la primaire de 2016 seraient finalisées.
  • Les statuts du nouveau parti qui succédera à l'UMP leur seraient présentés d’ici peu.
  • Les rapports de force issus de son élection à la tête du parti allaient être pris en compte au bureau politique. En d’autres termes, il y aura davantage de sarkozystes Rigolant !
BONUS : Nicolas Sarkozy a taclé Jean-François Copé qui renâcle devant le changement de nom annoncé du parti, lui assénant un saignant «Et bien, je vais te dire Jean-François pourquoi l'UMP va changer de nom. C'est parce que je suis obligé de gérer un calendrier judiciaire que tu connais bien.» Et bim !

LMW


31/03/2015
6 Poster un commentaire

INTERVIEW EXCLUSIVE DE NICOLAS SARKOZY AU JDD AVANT LE 20H00 !

0.jpg

EXCLUSIF - Avant son passage sur le plateau du 20 heures de France 2, Nicolas Sarkozy se confie dans les colonnes du JDD. Il revient sur sa stratégie, ses rivaux et ses projets pour l'UMP.

 

«  C’EST UNE LONGUE MARCHE QUI COMMENCE » 

Nicolas Sarkozy est devenu incollable sur le fonctionnement de sa page Facebook. Lui qui n’a jamais été un spécialiste dans le maniement des outils informatiques ne se lasse pas de regarder le compteur de ses nouveaux amis monter ou celui des « like » progresser minute par minute depuis la publication la veille de sa tribune. Chiffres en main, l’ancien président exulte. « Déjà deux millions et demi d’internautes ont lu mon message. Cette nuit [ dans la nuit de vendredi à samedi], on a vu 300.000 Français d’Amérique le consulter et j’ai gagné 35.000 nouveaux amis en moins d’une journée [ hier soir, il en comptait au total 969.000]. C’est bouleversant de voir tous ces gens qui reprennent confiance » , confie Nicolas Sarkozy au JDD. Au passage, l’ex de l’Élysée se sert de ce premier succès d’Audimat pour piquer ses rivaux. « Mon audience sur Facebook fait le double de celle de la conférence de presse de Hollande et en une seule journée j’ai gagné plus de nouveaux amis que le total de ceux de Juppé et Fillon réunis » , ironise- t- il. « Ni arrogance, ni esprit de revanche »

Il n’en faut pas plus pour convaincre Nicolas Sarkozy qu’il a fait le bon choix en commençant par l’écrit et en passant par le canal des réseaux sociaux. Meilleur moyen, selon lui, de parler sans filtre avec tous ceux qui attendaient son retour. « C’est une longue marche qui commence. Ce premier succès est déjà une belle récompense » , se félicite-t-il.

Ce soir, Nicolas Sarkozy sera à la télévision, sur le plateau du 20 Heures de France 2, face à Laurent Delahousse pour un entretien de quarante minutes. Un exercice qu’il affectionne. Ce sera la deuxième étape de ce retour étalé sur les trente-deux mois qui le sépare de la présidentielle. Évidemment qu’il joue gros ce soir. Pour autant, Nicolas Sarkozy n’a pas l’intention de faire le coup du “j’ai changé”. La ficelle serait trop grosse et elle a déjà servi – avec succès – en 2007 lors de sa campagne victorieuse. « J’ai tiré les conséquences de l’âge et de l’expérience pour essayer de m’améliorer » , explique celui qui fêtera ses 60 ans au début de l’année prochaine. « Je ne veux être agressif avec personne, je suis sans arrogance ni esprit de revanche. Je n’annoncerai pas que je suis candidat à la présidentielle. Ce sera un autre temps. L’étape d’aujourd’hui, c’est de remettre ma famille politique au travail. »

La veille, devant son équipe de campagne constituée de jeunes élus ( Gérald Darmanin et Virginie DubyMuller), de grognards ( Brice Hortefeux et Christian Estrosi), d’anciens ministres ( NKM et Laurent Wauquiez) et d’excollaborateurs, Nicolas Sarkozy a lu à haute voix son message et passé des consignes de mesure et de calme. Pas question de donner l’image d’un rouleau compresseur qui se mettrait en place. Même si Nicolas Sarkozy espère, sans le dire, que l’annonce de son retour déclenchera une vague de ralliements et laissera ses rivaux – les Juppé, Fillon, Le Maire et Bertrand – sans troupes. Pour l’instant, ce n’est pas gagné. Ces quatre-là ont bien l’intention de lui tenir tête ( lire page 4).

Conscient que le chemin de son retour n’est pas pavé de pétales de roses, Nicolas Sarkozy a choisi de faire profil bas. À l’instar de son discours prononcé le soir de la défaite le 6 mai 2012, le ton de la tribune qui signe son retour n’est pas du tout agressif. N’y figurent ni transgression, ni la moindre polémique entre les lignes. « Sarko se débuissonnise et c’est tant mieux » , se réjouit un de ses supporters. La preuve que l’ancien président a définitivement rompu avec son conseiller Patrick Buisson. Comme souvent, l’homme fort de la droite des deux dernières décennies se plaît à ne jamais être là où ses adversaires l’attendent. De la même manière, le futur chef de l’opposition assure qu’il ne passera pas son temps à critiquer François Hollande. « Je ne serai pas agressif comme lui à mon endroit. Je n’ai pas envie de lui ressembler. » L’exprésident entend trouver la bonne allonge pour toucher son successeur sans tomber dans la critique systématique et politicienne. Reste l’obstacle des affaires. Huit, a compté Le Monde. Il les balaie d’un revers.


21/09/2014
15 Poster un commentaire

Premier CAMOUFLET infligé à PÉPÈRE par SARKO

 

0.jpg

 

Aujourd’hui, l’Élysée avait prévu en grandes pompes un déjeuner conviant des journalistes politiques autour du Directeur de la Communication de Pépère ! Pas de chance, les journalistes ont commencé à se décommander les uns après les autres, voulant ne rien manquer du retour de Nicolas Sarkozy ! L’Élysée a donc été contraint d’annuler le déjeuner Sourire !

Source : une journaliste de France 3.

LMW


20/09/2014
22 Poster un commentaire

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser