Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

CIRCONréVOLUTION SARKOZYSTE

Réconfortant, juste après avoir pris la difficile décision de soutenir Fillon, d'apprendre que Jean d'Ormesson choisit également cette option.
Je ne cherche pas de caution, ni d'excuse, pour justifier ce choix éminemment personnel. S'il m'en fallait brandir une, ce serait sans conteste Nicolas Sarkozy que j'invoquerais sans hésiter. Car comment se revendiquer sarkozyste et manquer aujourd'hui du courage et de la dignité dont il a su faire preuve dès le soir de sa défaite, soutenant sans concession celui par qui il avait été battu ?
Je comprends tous mes amis qui défendent la position inverse, contre Fillon, tous ceux qui ne peuvent dépasser leur colère, leur écoeurement, leur rancoeur, je comprends ô combien puisque cette posture était encore la mienne il n'y a pas si longtemps. Je ne juge ni ne désapprouve. Chacun doit faire face à ses propres contradictions. J'ai déjà eu fort à faire avec les miennes.
 
 
4990679_3_2b12_jean-d-ormesson-ecrivain-francais_bc73e3d3da2c151e13a96efbeda2978a.jpg
 
 
Maintenant, l'heure est à l'apaisement, à l'enveloppante chaleur diffusée par mon cher Jean, par sa sagesse, sa fulgurance, sa bienveillance. Son ironie aussi. Il a trop vécu, trop approché l'humain et ses faiblesses, trop vu l'envers du décor politique pour se laisser émouvoir par une trahison de plus, par une injustice de plus. Jean est toujours tourné vers demain parce qu'il est rempli de la mémoire collective qui nous fait à tous défaut. C'est le secret de son éternelle jeunesse.
C'est aussi pour cela qu'il est visionnaire et coupe l'herbe sous le pied à tous les commentateurs bigleux et acrimonieux : disant de Fillon qu'il est "le seul qui propose quelque chose de révolutionnaire", il fait montre d'une clairvoyance bien rare en ces temps de disette intellectuelle, la pensée ayant été depuis trop longtemps stérilisée par la bienpensance de tout bord. 
 
De toute façon, au cas où on ne serait pas convaincu, le salvateur exercice de la comparaison remet les idées en place Langue tirée
Voter pour le PS ? le FN ? JAMAIS. Voter pour les égotistes esseulés - Guaino, Dupont-Aignan, Macron - qui disperseront les voix aux seules fins de sacrifier au culte de leur ego démesuré, tous au nom du général de Gaulle dans un pathétique dévoiement de sa pensée et de son action ... ? Pas davantage.
Alors quoi ? Voter blanc ? J'avoue, j'y ai pensé. C'était même ma première résolution. Retranchée dans une sorte de posture puriste, une esthétique de la perfection politique. Bref, de l'inutilité ! Mais Ouf ! Est-ce le vent du Nord, le froid glacial ou bien le froid dans le dos à imaginer Le Pen ou la gauche au pouvoir dans quatre mois, toujours est-il que je viens de me rappeler que les gens que j'admire ont tous été capables, à un moment de leur vie, d'effacer leur moi haïsable au profit de l'intérêt général. Il était temps. 
 
Laurence MW
 
 
ormesson-282627-jpg_169595_660x281.JPG

 



14/01/2017
59 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 655 autres membres