Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

CARLA BRUNI


SARKOZY VU PAR BRUNI (tellement indifférente aux sarcasmes médiasphèriques ...)

L'élégance, c'est de prêter aux sots l'attention qu'ils ne méritent pas, mais sans intérêt Langue tirée  LMW

 

Carla Bruni-Sarkozy est une femme élégante. Et libre. Comme son mari.

 

Elle l'aime. Et elle aime l'aimer. Et elle aime le dire, elle aime le chanter, elle aime le clamer en se moquant que la meute anti-sarkozyste s'en moque. Parce que chez les bobos gaucho-médiatico-parisiens, voyez-vous, l'amour, la sincérité, c'est ringard, on préfère le mensonge à la Hollande, l'adultère en scooter, la tromperie casquée, la rupture par SMS, la maîtresse rue du Cirque et Merci pour ce moment Rigolant !

Alors pendant que l'amour vrai fait jacter dans la presse et gloser dans les chaumières, pendant que la haine et la jalousie défigurent les aigri(e)s, Carla Bruni savoure l'effet produit : les bouffons de gauche sont tellement prévisibles qu'il est facile de les manipuler et de les faire cracher là où l'on veut qu'ils crachent ... juste sur le bout de leurs chaussures.

 

LMW

 

Carla Bruni-Sarkozy : «C'est un livre qui lui ressemble»

 

XVMa5685338-c357-11e5-a410-5d8712a48eae.jpg

 

INTERVIEW - L'ancienne Première dame de France revient sur La France pour la vie, le livre écrit par son mari.

(Publié le 29/01/2016 dans le Figaro Premium)

 

LE FIGARO -. Quelle part de vous y a-t-il dans ce livre?

 

CARLA BRUNI-SARKOZY -. Il n'y a aucune part de moi dans ce livre, je n'ai été que le témoin affectueux de son travail, comme d'habitude…

 

Y retrouvez-vous le Nicolas Sarkozy que vous connaissez? Certains passages vous ont-ils surprise?

Nicolas Sarkozy n'a pas une personnalité ambivalente, je le retrouve donc tout à fait dans ce livre qui lui ressemble comme une goutte d'eau. Ce ne sont pas certains passages qui m'ont surprise mais l'ensemble du livre, sa profondeur, son authenticité, sa force, sa finesse, sa lucidité, son humour… entre autres choses.

 

On a dit que vous n'étiez pas favorable à son retour en politique. Est-ce toujours le cas?

On dit ce qui est dit, mais il faut bien dire que rien n'est dit. Alors, que dire de tout ce qui se dit? Quelqu'un m'a dit: quoi que l'on dise, que l'on se dise ou qu'on en dise, en fin de compte, tout est dit. Je plaisante, évidemment. Par principe et par tendresse, je suis toujours favorable à ce que fait mon homme.

 

«Il est d'une grande sagesse et d'une grande intelligence. Il sait combattre, mais il sait aussi poser les armes»

 

Êtes-vous prête à mettre à nouveau entre parenthèses votre carrière artistique?

Je ne suis pas certaine de comprendre le sens exact de votre question. Je ne vois pas pourquoi je devrais mettre mon travail entre parenthèses parce que mon mari a écrit un livre, aussi excellent soit-il. En général, je suis contre le fait de sacrifier son travail pour son conjoint et je travaille depuis que j'ai l'âge de 18 ans, donc il me semble peu probable que j'arrête un jour. Par ailleurs, mon mari serait déçu si j'arrêtais de travailler car il aime bien partager ma musique et me savoir en train de travailler.

 

Comment expliquez-vous qu'une majorité de Français se dise aujourd'hui opposée au retour de Nicolas Sarkozy à l'Élysée?

Il me semble qu'il est un peu tôt pour se poser cette question et, a fortiori, pour la poser aux Français. C'est mettre la charrue avant les bœufs! Par ailleurs, j'ai remarqué que les sondages et les commentaires sont délibérément revus à la baisse en ce qui concerne mon mari. Je me dis souvent, lorsque j'observe l'accueil que les gens lui réservent au quotidien, que ce sont davantage les sondeurs et les commentateurs qui sont opposés à son retour plutôt que les Français… Et puis, j'ai confiance en lui, je sais qu'il a l'expérience et la lucidité nécessaires pour analyser et ressentir la situation. Il est d'une grande sagesse et d'une grande intelligence. Il sait combattre, mais il sait aussi poser les armes.

 

 


08/02/2016
15 Poster un commentaire

PORTRAIT D’UNE MUSE INSPIRÉE

« Descends de l'Olympe, ô Calliope, ô reine,

   Et dis sur la flûte un chant de longue haleine ;
   Ou plutôt, la lyre entre les doigts,
   Marie un air au timbre de ta voix. »  

   Horace, Odes - Ode III.4 - À Calliope

0.jpg

  Carla Bruni-Sarkozy convoque l’admiration et aussi l'aigreur. Les indécrottables jaloux, qui aiment conspuer son président de mari, lui tiennent autant rigueur qu'à lui d’être LIBRE et DIFFÉRENTE, et surtout INÉGALE : pas égale à la moyenne, à la masse, à la médiocrité consensuelle, ne pas être « égal », ce crime de lèse-majesté socialiste ! Inégalement belle, inégalement riche, inégalement talentueuse, suffisamment pour être haïe par les chantres torturés de la boboïtude qui adorent tellement ce qu’ils prétendent détester !  

  Calliope moderne alliant grâce, intelligence et finesse, elle inspire autant qu’elle est inspirée. Sa rencontre avec Nicolas Sarkozy ressemble à un conte de fées, encore un truc qui énerve, tiens ! Pourtant pas de magie dans ce rapprochement, si ce n’est celle de la fusion entre deux semblables ... Une évidence.

  Irina de Chikoff la croque dans un portrait savoureux qui fond comme une dragée sous la langue. À lire d’urgence, c’est juste là Sourire :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/09/19/31001-20140919ARTFIG00316-carla-bruni-comme-si-de-rien-n-etait.php


21/09/2014
3 Poster un commentaire

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser