Ouf, Sarko Est Revenu

Ouf, Sarko Est Revenu

LE SOCIALISME OU LE RACISME AUTORISÉ

« Les socialistes ont eu tort de venir au pouvoir. Ils auraient dû faire comme Dieu : ne jamais se montrer pour qu'on continue à y croire. »  Coluche

 

 

 

LES PROPOS SCANDALEUX DE BARTOLONE 

S’il n’était que socialiste, ma foi, le fait que Claude Bartolone insultât Valérie Pécresse en pleine campagne électorale, et avec elle les Français de «Versailles, Neuilly, et de race blanche», n’eut été qu’une preuve de plus de la jalousie haineuse qui anime la gauche depuis toujours.

Mais voilà, Monsieur Bartolone est Président de l’Assemblée Nationale Déçu. En tenant des propos indignes, en réduisant une partie de l’Ile-de-France à une communauté portant des «serre-têtes», en ancrant sa campagne dans une lutte des classes archaïque et puante, ce piètre président d’assemblée déshonore le pays, l’ensemble de ses élus et les valeurs auxquelles la France a tant besoin de se raccrocher.

 

 

 

2724322244 - copie.jpgUNE ABJECTION EN GUISE D'AVEU

Mais le pire est ailleurs. Sournois, vivace et abject. 

La lutte des classes n’est là que pour nous enfumer. La véritable rhétorique de la gauche d'aujourd'hui est communautariste. L’ennemi n’est plus le Versaillais mais le «blanc», la honte n’est plus d’être «riche» mais d’être catholique, l’allié n’est plus le Front de Gauche mais le Front National.

Le FN, cet allié nourri par les discours volontairement laxistes et communautaires des socialistes, des socialistes pour qui, avant le 13 novembre, le fait de brandir un drapeau bleu-blanc-rouge et de chanter la Marseillaise faisait de vous un dangereux néo-fasciste !

Le FN, cet allié que le PS a gavé d’électeurs ulcérés par sa dictature bien-pensante, comme on gave une oie nourrie en abondance non pas pour son bien mais pour lui manger le foie. 

Car le FN n’a jamais été engraissé par le PS qu’à une unique fin : éliminer la droite pour être éliminé à son tour.

 

46274_fnps.jpg

 

Dimanche 6 décembre, au soir du premier tour de ces élections régionales sous haute tension, le plan élaboré par les socialistes a porté ses fruits toxiques : le Front National, parti d’extrême-droite, xénophobe, raciste et d’orientation économique ultra-gauchiste, a réalisé une percée historique. Tout le monde s’est pris un uppercut en pleine tête. En plein coeur. Une droite, ou une gauche, c’est selon.

Sauf Monsieur Bartolone !  Imbécile heureux, gestionnaire malhonnête et irresponsable galvanisé par les résultats de sa créature frontiste, Bartolone a été trop gourmand : en nous ressortant de la «race blanche» totalement hors sujet et hors contexte entre les deux tours, il a laissé échapper comme un lapsus l’unique plan des socialistes. Pas de projet, pas d'idées, pas de vision pour la France, le PS ne travaille qu’à la division du peuple pour garder les prébendes du pouvoir.

 

C’EST PATHÉTIQUE, C’EST SOCIALISTE

LMW

 

 



10/12/2015
39 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 655 autres membres